09 janvier 2008

"Noires pensées, Mains fermes"

du 11 au 31 janvier 2008

C’est l’histoire d’un jeune prince qui, ayant assassiné son père en pleine mer, voit ce dernier hanter et piétiner ses rêves accompagné du peuple, de sa reine et d'un malveillant cardinal...

"Dans un rêve, il me suffit d'ouvrir une porte. Ma chambre d'enfant, c'est un autre siècle. C'est un dancing, mais soudain, c'est la mer. C'est un théâtre.
Dans un rêve, j'ai une conversation très intéressante avec un fantôme. Tout cela est parfaitement normal. Dans un rêve, je puis être quelqu'un d'autre.
Dans un rêve, mon père a le visage de quelqu'un que je ne connais pas, mais parfois c'est quelqu'un que je ne connais pas qui a le visage de mon père. Ou le mien. Maquillé, comme pour entrer bientôt en scène. Je n'ai aucune idée du rôle que je dois interpréter. Peut-être que je vais jouer mon père. Peut-être que mon père est un acteur.
Peut-être que c'est lui qui me joue." David Mambouch

diaporama_NPMF

Noires Pensées, Mains Fermes c’est une fable, dans laquelle se raconte l'histoire d'un jeune prince qui assassine son père. Sa seule erreur aura été d'avoir perpétré son crime sur une scène de théâtre. C'est donc un meurtre pour de faux. Et lorsque l'acteur qui jouait son père aura regagné sa loge en coulisse, lorsqu'il se sera habillé et préparé pour la scène suivante, alors il sera temps pour lui de prendre sa revanche, froide et définitive


Extrait de presse
 
-
 Oedipe complexe 
Le temps du mythe ou de la tragédie croise celui trivial du présent, Oedipe et Hamlet s'écrasent sur une sale histoire de famille contemporaine, la représentation théâtrale percute le réel. Les personnages passent librement d'une époque à l'autre, de la fiction à la réalité [...] Une mise en scène baroque et brillante où l'on prend plaisir à se perdre [...] Une pièce gonflée, aux prises de risques stimulantes
 L.B La Tribune de Lyon, janvier 08

Horaires

mardi, vendredi, samedi à 19h30 / mercredi, jeudi à 20h30 / dimanche à 16h30

Posté par theatreateliers à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "Noires pensées, Mains fermes"

Nouveau commentaire